Rachat de Suez par Veolia

Le lundi 12 avril, Bruno Le Maire annonce être ravis de cet « accord à l’amiable » annoncé entre Suez et Veolia, abouti après un long bras de fer. « Cet accord préserve la concurrence au service des clients entre deux grandes entreprises industrielles nationales. […] Il garantit leur bon développement sur les marchés nationaux et internationaux. Il préserve l’emploi », s’est félicité le ministre de l’Économie.

Suite au communiqué de presse, Veolia l’avait indiqué le 5 octobre dernier, elle continue sa route pour le dépôt de son offre publique d’acquisition (OPA) des actions de Suez restante sur le marché. la valeur d’acquisition de ces actions est de 18 euros par action. A savoir que les actions de Suez sont actuellement à 16 euros en bourse.

Le PDG de Veolia, Antoine Frérot a déclaré :

Nous avons la conviction que nous parviendrons à convaincre le conseil d’administration de Suez

Par la suite, il dit également que le seul obstacle au rachat des actions par l’OPA est Suez ainsi, Suez bloquerait ses actionnaires d’un rachat d’action plus chère que le prix actuel.

Actuellement, Veolia essuie une lourde chute en bourse depuis quelques semaines. Le prix de l’action est descendu à 17,12 euros.

Le 7 octobre 2020, Le tribunal de Paris a ouvert une « suspension de l’opération » du rachat de Suez par Veolia.
Ceci ne va pas remettre en cause la transaction déjà réalisée entre les deux géants. Cette prise de justice va avoir un impact sur le temps nécessaire pour conclure le côté administratif.

Cette annonce est à l’origine d’une chute en bourse des différentes actions :

  • Veolia perdait 0.77% à 18,78 euros
  • Suez perdait 0.94% à 15,85 euros
  • Engie perdait 0.04% à 12,13 euros

Le 5 octobre 2020, Engie a décidé de vendre ses parts à Veolia en prenant en compte que celle-ci ne dépose pas une OPA hostile.
Cette vente se fait en opposition au vote de l’état et également au souhait de Suez qui reste dans l’optique de ne pas se laisser faire. Veolia va déposer une offre publique d’achat pour le reste des actions. Le total du rachat de Suez serait d’environ 10 milliards, plus les dettes de SUEZ.
L’état actionnaire à 22% d’Engie maintient son vote contre la proposition de cessions des parts à Veolia. Quant à Suez, l’entreprise estime que l’offre faite par Veolia est « hostile ».

Le 25 septembre 2020, Veolia a revu son offre à la hausse afin de satisfaire Engie. C’est pourquoi, Veolia augmente son offre à 3.4 milliards d’euro ce qui correspond à 18 euros par action, ce qui fait une augmentation de 2,5 euros par action. Engie, c’est montré en accord avec cette nouvelle offre. Un conseil d’administration aura lieu le 5 octobre pour savoir si oui ou non Engie cède ces parts à Veolia. Par la suite, Veolia aurait pour objectif d’ouvrir une OPA afin de racheter les 70,1% des parts restantes de Suez. D’un autre côté Suez montre son désaccord pour cette transaction tout en refusant les accords avec Veolia de former un leader mondial.

Le 30 août dernier, Veolia a fait une proposition d’achat de 29.9 % des parts de Suez qu’Engie possède. Engie a parlé au mois de juillet de sa stratégie en incluant sa participation dans Suez. Le PDG de Veolia, a pour objectif de former un grand et unique champion mondial français dans le domaine de l’eau et de la transition écologique. Veolia développerait de 5 grands piliers. Ainsi une offre à l’ordre de 2.9 milliards d’euros ce qui correspond à 15,50 euros par action.